12 Rue Commerce

66400 CERET

France

04 68 87 38 30

Roger Cosme Estève

« De sa terre catalane, Roger Cosme Estève  a gardé l’âpreté, la grandeur et le mystère. Ses encres sur papier énumèrent une suite de formes tangibles définies par la lumière et l’ombre. Des traits que l’on imagine hâtifs brouillent parfois les signes d’un alphabet minéral. L’artiste entretient volontairement l’opposition fond-forme. Entre la disposition rythmique de marques, de taches et de lignes – évocations des paysages de son enfance – s’écrit un espace dans lequel un système de notation visuel en déclenche un autre d’essence musicale. Dans ce jeu d’écriture où la mémoire a sa part avec la résurgence des pierres (les cailloux de Chaos de Resse), de la flore, de l’humus sur la roche, il défie tout naturalisme. A la question « Que puis-je peindre et comment ? », il multiplie ces études pleinement abouties. Des formes d’expression perdues au plus profond de lui-même et qui resurgissent dans des structures abstraites. Avec ses grandes peintures, le sujet sibyllin autour de « La Maison du crabe » est porteur d’une lumière rayonnant dans un espace crépusculaire indéfini. Le peintre défie tout académisme, qu’il soit abstrait ou figural. Une forme schématisée projette son ombre lumineuse au premier plan renforçant l’ambiguïté d’une composition qui s’impose par sa beauté plastique – maîtrise de l’huile avec des glacis – et une pensée qui construit la peinture. L’épiderme de la surface picturale ressemble à ces «  peaux du monde », riches d’empreintes et d’aspérités dont il ne garde que le discret murmure. »

Lydia Harambourg dans La Gazette Drouot du 12 février 2016

Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h.