12 Rue Commerce

66400 CERET

France

09 74 56 23 15

EXPOSITION EN COURS
Joël DESBOUIGES
« Mes petits chemins »
du 28 septembre au 10 novembre 2018

Galerie d’art moderne et contemporain à Céret

Nous sommes ouverts du mardi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

La galerie sera fermée du 12 au 17 juillet .

 

 

Joël DESBOUIGES

Mes petits chemins

du 28 septembre au 10 novembre 2018

REPÈRES BIOGRAPHIQUES

Laurent Ribérat est né en 1918 à Banyuls-sur-mer. Il arrive à Céret dans les années 50 et y rencontre de nombreux peintres : Burthy-Haviland, Brune, Krémègne pour les plus anciens, mais aussi Eulry, Sprengholz, Weiss et Bonacase, entres autres. Il se lie aussi avec de jeunes peintres qui le décident à montrer son travail dés 1971. Peu soucieux d' exposer, il ne le fera essentiellement qu’au travers d’ expositions collectives, poussé par ses amis et ne présentera que peu d’expositions personnelles. Il est décédé en 2002 à St Jean Pla de Corts où il vivait depuis 1968.

Principales expositions :

Musée de Narbonne, 1983.
Espace Labège -Toulouse, 1986.
Sources d’Europe - La Grande Arche - Paris, 2000.
Peintures de 1980 à 2000 - Musée d’art moderne - Céret, 2002.
Retrospective - Galerie Odile Oms et Capelleta Céret , 2004

 

 

Pour voir les œuvres présentées :Laurent Ribérat

LAURENT RIBERAT - L’INSOUMIS

(...)«Lorsque je travaille, je recouvre, j’efface, comme si j’avais la mémoire de la peinture»
explique Riberat. (..) Ses lectures d’écrits théoriques de Malévitch ou de Delaunay le confortent dans la quête personnelle qui le dévore. Il aborde la peinture par les chemins de traverse, découvre dans les revues les grands peintres du siècle qui le pétrifient jusqu’à abandonner son travail pendant plusieurs mois. « Vagabond depuis tout petit, je le suis aussi en peinture.»
Son travail buissonnier pourrait s’apparenter au mouvement Cobra, qui se définissait comme un art en liberté en réaction au surréalisme, jugé trop intellectuel. Mais s’il puise son inspiration dans la naïveté et la spontanéité, Riberat, l’anarchiste au cœur tendre est difficilement classable dans une quelconque école. (...)
Au dos des œuvres, des titres, parfois même des phrases, analysent ou complètent l’émotion peinte. (...) Humble devant les grands peintres de toutes les époques, il perçoit dans certaines étapes de son œuvre les moments où il s’est le plus approché de cette « représentation presque parfaite du temps qu’est la musique » - une autre de ses passions. Mais le temps reste impossible à saisir (..) Riberat, l’insoumis fait chaque jour un pas de plus dans la quête d’une hypothétique perfection picturale.

Jean-Claude Marre - (Extrait , Terre Catalanes Septembre 2001)

Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h.